Avengers 3 : Et si Thanos avait raison ?

Aujourd’hui, je vous propose un parallèle entre un film de super héro et la protection de l’environnement. Ma réflexion pourrait presque m’amener à changer le sous-titre de ce blog.

Pour ceux qui ne suivraient pas les aventures des héros Marvel, voici une séance de rattrapage express :

Pendant 18 longs-métrages (que j’ai tous vus, je l’avoue), divers supers héros rencontrent pleins de problématiques, parfois d’ordre personnelles, souvent d’ordre « il en va de l’avenir de la planète ». Pour résoudre les problématiques en question, ils font généralement appel à la violence (et un peu à l’humour). De temps en temps, ces personnages se réunissent pour vivre des aventures et faire appel à la violence en groupe (ce sont les « Avengers »).

Coucou les Avengers (ils n’ont pas l’air contents) !

En mai 2018 est sorti sur les écrans un 19ème opus : Avengers 3 : Infinity War. Dans celui-là il en va carrément du sort de l’univers entier. Le grand méchant, Thanos, tente de réunir les six Pierres d’Infinité (c’est un peu comme les sept boules de cristal, sauf qu’elles sont de couleurs différentes et qu’il n’y en a que six) et les Avengers essayent de l’en empêcher. L’objectif de Thanos : lorsqu’il aura réunie ces pierres, il sera capable de faire disparaître la moitié de la population à travers toutes les galaxies.

Dans Dragon Ball aussi ils étaient énervés à cause de problèmes inter-planétaires.

Alors que je discutais de ce film avec des amis, l’un d’entre eux m’a dit qu’il trouvait que Thanos n’était pas crédible, que son but paraissait un peu tiré par les cheveux.

Au contraire, je crois que c’est la première fois que je vois un vilain que je comprends à ce point.

La plupart du temps, les actes machiavéliques sont justifiés soit par un traumatisme (besoin de se venger, enfance bafouée, ect.), soit par de la folie pure et dure (ouais, facile).

Ici, le super méchant nous explique que sa planète a été détruite parce que ses habitants avaient tellement abusé de ses ressources qu’ils avaient couru à leur propre perte. Voyant que partout le même schéma est en train de se reproduire, il pense qu’il vaut mieux faire disparaître la moitié des populations, afin de rétablir l’équilibre entre ce qu’elles consomment et ce que les planètes peuvent produire. Il précise que les faire « disparaître », plutôt que de les tuer lui paraît la manière la plus décente de procéder.

Alors, certes, c’est assez extrême comme solution. Mais il faut bien avouer que sa logique a du sens. Si j’ai du mal à croire que Marvel soit en réalité un défenseur caché de la cause écologique, je suis tout de même assez curieuse de voir comment les studios Marvel vont continuer à traiter cette question dans les prochains opus.

Honnêtement, si on regarde notre propre situation, tout ne serait-il pas plus simple si nous n’étions que 3,5 milliards d’humain ?

Les ressources sont limitées et nous on consomme de plus en plus, tout en ayant la bonne idée de se reproduire de manière exponentielle… Nous avons beau savoir que nous courrons à notre perte, la plupart d’entre nous n’en a juste rien à faire. Tu serais surpris du nombre de climato-sceptiques que l’on rencontre, malgré des faits on ne peut plus flagrants.

Je ne suis pas en train de suggérer qu’il faut effectivement zigouiller à tour de bras, je n’irai pas jusque-là. À titre personnel, cependant, j’avoue que je me questionne sérieusement sur le nombre d’enfant que j’aurai (avant j’en voulais trois, mais j’ai clairement revu ce chiffre à la baisse), voire si j’en aurais tout court. Car, même avec la meilleure attitude possible, il faut bien avouer qu’une vie humaine c’est quand même une sacrée source de pollution.

Tu as remarqué que la phrase d’accroche de mon blog était « les petits gestes quotidiens pour sauver la planète » ?

Si j’étais totalement honnête, j’écrirais plutôt « les petits gestes quotidiens pour sauver l’humanité ».

Oui parce qu’en vrai, on sait bien que la Planète c’est le cadet de ses soucis. Elle a déjà survécu, entre autre, à l’extinction des dinosaures et tout. Elle s’en remettra. Rappelons au passage que ces gros mammifères ont squatté dans le coin environ 65 millions d’années. Nous on est là depuis seulement 200.000 ans et on a déjà tout pourri. On est mal barré pour battre le record.

Je t’invite à voir ou a revoir cette vidéo de « Et tout le monde s’en fout » sur la vie, qui résume bien ces propos :

Elle nous dresse la liste des 5 milieux naturels qu’il faut absolument sauver, selon l’ONU, si on veut espérer pour continuer à vivre sur cette Terre :

Bon, si on commençait à se bouger le popotin. Parce que nous, on n’est pas obligés de faire à la violence pour résoudre tout cela. En vrai, c’est souvent juste nos peurs archaïques qui nous bloquent. On PEUT juste AGIR et MAINTENANT !

Et en premier lieu, je te propose de partager cet article.

  1. Nikita a laissé un commentaire sur 26 juin 2018 at 14 h 30 min

    Salut !
    Mon copain m’a initié aux film de Marvel il y a un peu moins d’un an, et comme toi je les ai tous vu (enfin, je crois… oO). Et sincèrement, je suis d’accord avec ton article. Quand je suis sortie du cinéma après avoir vu le film, malgré ma tristesse quant à la fin (non, je ne spoilerai pas), j’ai pas pû m’empêcher de me sentir d’accord avec Thanos. C’est atroce, c’est même horrible de dire ça, mais je comprends ses choix, ses décisions et ses actes. Je trouve cela magnifiquement effrayant en fait, parce qu’au final c’est un gros méchant mais on comprend pendant le film les raisons qui l’ont poussé à agir de la sorte et même si la solution semble extrême de son point de vue c’est la seule qui vaille. Alors, je ne dis pas du tout que je veux que l’on tue la moitié de la population mondiale, loin de là, mais au travers du film, j’ai compris Thanos et j’ai même de la compassion pour lui au final. Il est le seul à avoir le courage de faire quelque chose, c’est barbare, certes, mais qui sauvera l’humanité. Je ne sais pas comment vont être les prochains films mais ce qui est sûr c’est que celui-là donne beaucoup à réfléchir, humainement et écologiquement parlant.

    • Aude a laissé un commentaire sur 26 juin 2018 at 14 h 38 min

      Bonjour Nikita,
      Merci pour ton commentaire. Et ben, voir tous les films en environ 1 an, cela a dû être un gros « travail » dis donc 😉
      Oui c’est exactement ça. Et je trouve même que les expressions qu’il a sont assez bien choisies, elles retranscrivent bien le dilemme intérieur qui se joue en lui. On sent que lui même est à la fois triste et serein par rapport à ses choix.
      Comment cela va t-il évoluer dans les prochains films… ? Tout est possible.

      • Aude a laissé un commentaire sur 26 juin 2018 at 14 h 39 min

        En écrivant cela je me dis que Dr. Strange, lui il doit savoir 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Nous pouvons utiliser des cookies essentiels pour authentifier les utilisateurs et empêcher l'utilisation frauduleuse des comptes d'utilisateurs.

240plan, 240planBAK, wwsgd_visits

Marketing

Nous utilisons des cookies aux fins suivantes :
- permettre un meilleur échange entre vous et nous, et vous offrir une expérience qui correspond à vos attentes sur notre site ;
- pour activer certaines fonctions du Service.

8g2y6zglsdmx3cuz,5859143_viewed_1, addevent_track_cookie, cf:aff_sub, cf:affiliate_id, uniq-nodo-22188606, _hjIncludedInSample, cf:MjIxODg2MDY

Analytics

Other