No Poo : définition de la solution 100 % naturelle pour les cheveux

Bon ben tout est dit dans le titre hein… donc c’est parti !


Retranscription de la vidéo :

ok aujourd’hui on va parler de No Poo : c’est quoi le No Poo.

Voilà, une belle définition en perspective.

 [Musique]

Le No Poo. Ca s’écrit « No » et plus loin « Poo ».

Donc ça n’a rien à voir avec les poux, les petites bébêtes qui se mettent dans la tête des enfants.

Et n’a rien à voir non plus avec le « caca », même si en anglais « Poo » seul peut vouloir dire cela. Ce mot c’est un peu comme le « popo », le caca dans un langage d’enfants.

Donc non, c’est pas ça, quoique ça comme un rapport si on y réfléchit bien en fait…

Cela vient de l’anglais « No Shampoo », donc littéralement « pas de shampooing ».

Donc finalement, c’est quoi ? C’est arrêter d’utiliser des shampooings.

C’est un mouvement qui vient des États-Unis, qui initialement s’inscrit dans une mouvance, on va dire « ecolo-bio-zero-dechet ».

C’est-à-dire que plein de gens se sont rendus compte qu’en adoptant une démarche plus naturelle, voire même minimaliste j’ai envie de dire, cela leur simplifiait beaucoup la vie !

Et typiquement les shampoings, c’est normalement un truc qui nous simplifient pas du tout la vie.

En tout cas quand on ne pose pas la question de faire autrement.

Moi la première que ce que je faisais avant : je voyais des pubs à la télé, dans lesquelles on me promettait des beaux cheveux, tout ça….

Donc j’allais dans le magasin et j’achetais le shampoing, l’après shampoing, le sérum, le baume et que que sais-je encore ! Enfin, tous les produits possibles imaginables pour réparer les cheveux, réparer la pointe, pour plus de brillance, pour cheveux longs, secs, racines grasses, pointes sèches, etc.

Enfin le truc pas possible.

Et bien sûr, ça ne marchait pas du tout.

C’est à dire que plus j’utilisais de produits et moins j’avais des beaux cheveux.

Donc il y avait tous ces aspects de : ok, j’en ai marre d’utiliser des produits qu’ils sont plein de produits toxiques, qui sont mauvais pour ma santé, qui sont polluants. J’en ai marre d’avoir 150 bouteilles chez moi, que ce soit au niveau surconsommation, au niveau de mon porte-monnaie, de la planète pour les déchets que sa fabrique…

Je n’ai plus du tout envie d’avoir ça.

Mais surtout j’ai envie d’avoir des plus beaux cheveux en fait.

Parce que c’est vraiment cela qu’on obtient avec le No Poo.

Donc comme je le disais il y a des gens à la base qui sont intéressés à cela dans cette dynamique de vouloir aller vers une consommation plus réfléchie et plus simple.

Mais maintenant que c’est en train de se populariser un peu, on se rend compte qu’il y a de plus en plus de gens qui s’interrogent sur ce sujet, alors qu’ils ne sont pas spécialement intéressés par l’écologie.

Ou alors ce sont des personnes qui se rendent compte que quand même c’est un sujet qui est important aujourd’hui, qui est d’actualité, et qui ne sont pas contre faire quelque chose, mais ce n’est pas forcément ce qui les préoccupe en premier.

Tous ces gens vont devenir adepte du No Poo avant tout parce qu’ils se rendent compte qu’en fait ça leur fait des vraiment des plus beaux cheveux.

Aujourd’hui on a vraiment des tonnes de retour d’expérience sur des problèmes de racines grasses/ pointe sèche, qui cherchent une solution contre les pellicules, contre la perte de cheveux et calvitie, contre les cheveux gras.

Il y a même des retours de personnes qui avaient de l’eczéma et du psoriasis, qui, même si cela reste un sujet particulier, qui ont considérablement réduit ce problème là rien qu’en passant au ?o Poo.

Donc au final le No Poo concerne tous les gens… qui ont des cheveux.

Après il faut savoir qu’il a vraiment deux étapes quand on veut passer au No Poo.

Il y a beaucoup de gens qui disent : « oh génial ! Je vais passer au No Poo, je vais arrêter d’utiliser des shampoings ! ».

Et ils vont directement se mettre à utiliser des produits de remplacement. Parce que bien sûr l’idée n’est pas de ne plus se laver les cheveux du tout. On ne veut pas qu’ils soient sales.

L’idée c’est d’arrêter les shampoings, mais à la place on va utiliser des produits, des ingrédients : c’est à dire que je vais avoir un, deux, trois ingrédients grand maximum et c’est tout.

Donc je vais utiliser par exemple du bicarbonate de soude, de l’argile du rassoul, je vais utiliser peut-être des oeufs ou du miel pour les gens qui sont pas vegan. Je vais utiliser des huiles essentielles, je vais utiliser des huiles végétales, je vais utiliser des eaux florales, etc.

Enfin tout tout tout tout ce qui est à ma disposition.

Mais je vais plus utiliser quoi que ce soit contenant des produits chimiques synthétiques.

Le but est vraiment d’aller vers quelque chose qui est très simple.

Et je vais prendre des ingrédients qui sont VRAIMENT faits pour mes cheveux. Là on ne parle pas juste de celui que la pub me dit de prendre, mais ce qui correspond à la nature profonde de mes cheveux. 

Cela demande donc avant d’avoir une démarche, durant laquelle je vais apprendre comment fonctionnent mes cheveux, ce qu’ils veulent mes cheveux et ce qui est vraiment bon pour eux.

Cela oblige à se poser des questions.

A ce moment on sort vraiment du concept de « ok, je vais au supermarché et je cherche à acheter le produit magique qui va résoudre tout en même temps ». Non, on n’est plus dans ça.

Maintenant je reprends le contrôle et ma démarché est avisée.

Alors, je vous rassure, il ne s’agit pas de faire dix ans d’études non plus. C’est un savoir qui est relativement facile à acquérir. C’est juste que, effectivement, il faut y consacrer un peu de temps.

Mais une fois qu’on a acquis ce savoir, c’est valable à vie. Donc c’est beaucoup plus intéressant que d’attendre une solution magique venant de l’extérieur.

Je vais alors démarrer une phase de transition, pour mes cheveux s’habituent. Parce que l’expérience montre que si on change trop du jour au lendemain, ils risquent de ne pas apprécier du tout.

Et au fur et à mesure je vais pouvoir venir à ces solutions 100% naturelle.

Et ensuite, voilà et après je n’ai plus qu’à constater les résultats !

Donc je vais ne pas vous en dire plus parce que cette vidéo est déjà un petit peu longue pour une simple définition.

En tout cas si vous avez vous-même envie de faire votre transition, ou tout simplement envie d’en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à vous renseigner sur mon livre qui est disponible sur le sujet.

Et vous êtes également libre des télécharger le livret avec les dix conseils sur les cheveux que la plupart des gens ignorent.

Et je vous dis à très bientôt !

[Musique]

Les ressources pour aller plus loin :

🌳 Le livret de 10 conseils peu connus : https://vip.ecologie-citadine.com/prendre-soin-de-ses-cheveux

🌳 Commander votre livre papier « De beaux cheveux : je passe au 100% naturel » : https://www.ecologie-citadine.com/livre-cheveux/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Nous pouvons utiliser des cookies essentiels pour authentifier les utilisateurs et empêcher l'utilisation frauduleuse des comptes d'utilisateurs.

240plan, 240planBAK, wwsgd_visits

Marketing

Nous utilisons des cookies aux fins suivantes :
- permettre un meilleur échange entre vous et nous, et vous offrir une expérience qui correspond à vos attentes sur notre site ;
- pour activer certaines fonctions du Service.

8g2y6zglsdmx3cuz,5859143_viewed_1, addevent_track_cookie, cf:aff_sub, cf:affiliate_id, uniq-nodo-22188606, _hjIncludedInSample, cf:MjIxODg2MDY

Analytics

Other